Schémaphone : Plateforme d'aide et de soutien aux victimes de violences familiales par le Casim

Une Main pour l’enfance, LA Coopération Féminine et le CASIM se sont rapprochés et ont mutualisé leurs moyens pour apporter des réponses concrètes, une écoute et une prise en charge effectives des problèmes de violences dans la famille.

Les Violences familiales sont une expression qui comprend beaucoup de formes différentes de violence, maltraitance, ou négligence que les adultes ou les enfants peuvent vivre dans leur relation intime, parentale.

  • la violence faite aux femmes dans les relations intimes, ou la violence faite aux femmes, particulièrement la violence conjugale.
  • la violence envers les enfants y compris la violence physique, la violence sexuelle et l'exploitation, la négligence, et la violence émotionnelle (y compris l'exposition à la violence conjugale);

Il n'y a pas une seule cause de la violence familiale et beaucoup de gens - quel que soit leur sexe, âge, race, ethnie, éducation, identité culturelle, statut socio-économique, profession, religion, capacités physiques ou mentales, et personnalité - peuvent être vulnérables à la violence à n'importe quelle période de leur vie. La violence familiale est un problème complexe, et il peut y avoir beaucoup de facteurs différents qui y contribuent (individuel, relationnel et social).

Pour les victimes, la violence familiale comporte des conséquences dévastatrices. Pour les particuliers qui vivent la violence familiale - ou qui y sont exposés -, celle-ci peut comporter des conséquences d'ordre psychologique, physique, comportemental, scolaire, sexuel, interpersonnel, de perception de soi ou spirituel.

Selon la nature de l'agression, son étendue et sa durée, les effets peuvent apparaître immédiatement, ou ils peuvent surgir au fil du temps. Souvent, les effets de la violence familiale ne sont pas identifiés ou compris par les autres, sans parler de l'isolement vécu par les personnes qui en sont les victimes . Dans certains cas, les conséquences peuvent être fatales.

La violence peut aussi entraîner des effets dévastateurs pour les personnes qui n'en sont pas la cible intentionnelle. Par exemple, les enfants exposés à la violence à la maison peuvent voir leur santé, leur comportement, leur développement émotionnel et social, et leur avancement scolaire menacés

Les violences Familiales constituent un problème de première importance, dont les conséquences s’avèrent très coûteuses sur le plan humain, social et économique. En effet, ce problème affecte non seulement les personnes touchées, mais aussi toute la société.

La communauté juive en France et plus particulièrement dans notre région est également touchée par ce phénomène. Le silence ne peut être une réponse à la souffrance de ces personnes.

Il ressort de nos différentes expériences plusieurs imperfections au dispositif d’aide aux personnes victimes de violences familiales :

  • Il n’existe pas de lieu ressource organisé pour les victimes de la communauté juive de Marseille,

  • Il n'y a pas d'action préventive ni même prédictive face aux problèmes, seules sont pris en compte les situations déjà très préoccupantes.

Chaque jour nous parvient l’expression de cette souffrance et de ce désarroi.

Le CASIM, la Coopération Féminine et une Main pour L’Enfance ont décidé de réagir et de mettre en commun leurs expériences, leurs savoirs faire et leurs moyens pour apporter écoute, accompagnement et soutien à ce public.

Aujourd’hui, Schémaphone est devenu un programme très actif du CASIM. Ce programme a évolué en fonction des besoins et des demandes des écoles privées et publiques. Les équipes pédagogiques des établissements scolaires nous ont sollicités face à la montée de la violence et de l’utilisation détournée des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…).

Actuellement, notre mission auprès des élèves s’articule autour de la prévention des violences scolaires, du harcèlement mais aussi du Cyber-harcèlement.

Rédigé par Association CASIM

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :